Top

Florence à Bangalore

Interview client

Florence à Bangalore

Client du forfait « Voyage et Sens »

« J’avais entendu des : « il y en a qui y parte pour 15 jours et qui rentrent avant la fin » « pays bruyant » et bien pas du tout d’accord ! »

Florence
Séjour d’1 semaine à Bangalore


Qu’est-ce qui t’a motivé à passer une semaine de vacances en Inde, hormis le fait que tu étais reçu chez des amis ?

J’ai peu l’occasion de voyager, mon mari n’étant pas très aventureux. Quelle belle occasion d’aller à l’opposé de son quotidien et dans un cadre où tout est différent (culture, religion, paysage …).

Avais-tu des appréhensions et si oui, lesquelles ?

Ma seule appréhension était le voyage : seule par avion, peur de rater ma correspondance !
Mais aucune appréhension pour l’Inde, j’avais entendu des : « il y en a qui y parte pour 15 jours et qui rentrent avant la fin » « pays bruyant » et bien pas du tout d’accord ! Je me suis faite happée par les odeurs d’épices (?) dès l’arrivée à l’aéroport et j’ai apprécié mon séjour jusqu’au bout !

Qu’est-ce que tu as découvert de plus étonnant ?

Le contraste entre la beauté de certains bâtiments (temples, hôtels, centres commerciaux) et la saleté à quelques mètres… Ville de Bangalore très contrastée…
La circulation sur x files, avec les rickshaws, et ses motos portant une famille entière !
En partant je le savais mais il faut le vivre pour le croire !

Avec quoi repars-tu de ce voyage ?

Un autre regard sur les cultures qui nous entourent. Surprise de voir le sourire qui ne quitte pas ces indiens. Je m’attendais à plus de pauvreté et malnutrition, chose que je n’ai pas trop vu. Est-ce lié à la ville de Bangalore, plutôt riche ?
L’envie de découvrir d’autres cultures, contrées.

Quel est ton plus beau souvenir ?

J’ai adoré visiter le marché à Bangalore. Marché qui vendait épices aromates un régal pour les yeux et l’odorat ! Des fleurs, un visuel sublime et des femmes magnifiques dans leurs saris de couleurs…Avec mon amie, nous étions les seules occidentales, je ne me suis pas sentie en insécurité, au contraire, ces indiens qui vous interpellent pour que vous les preniez en photo !

Merci Florence pour ton témoignage

Sophie Godet
No Comments

Leave a Comment